Actions

L’Italie pourrait nationaliser la raffinerie de Lukoil en Sicile


Le ministre italien de la Transition écologique, Roberto Cingolani (photo), a déclaré samedi qu’une nationalisation faisait partie des options possibles pour la raffinerie de Lukoil basée en Sicile. /Photo d’archives/REUTERS/Flavio Lo Scalzo

ROME (Reuters) — Le ministre italien de la Transition écologique a déclaré samedi qu’une nationalisation faisait partie des options possibles pour la raffinerie de Lukoil (MCX:LKOH) basée en Sicile.

Alors que les dirigeants de l’Union européenne ont convenu fin mai d’un embargo progressif sur le brut russe, avec quelques exemptions, l’interdiction des importations par voie maritime pourrait avoir de sérieuses répercussions sur la raffinerie.

«Il y a plusieurs options à l’étude, l’une est quelque chose comme la nationalisation (…), une autre est qu’un acheteur externe intervienne, par exemple», a déclaré Roberto Cingolani lors d’un événement organisé par le journal Il Foglio, sans préciser qui pourrait être cet acheteur.

La raffinerie ISAB représente environ 20% de la capacité de raffinage italienne. Elle emploie environ 1.000 personnes et achetait 30 à 40% de ses matières premières à la Russie, le reste provenant des marchés internationaux.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, elle a cependant dû s’approvisionner en brut auprès de Lukoil, les banques internationales ne lui accordant plus de crédit.

(Reportage Angelo Amante, version française Benjamin Mallet)

Source

Похожие статьи

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован.

Кнопка «Наверх»