Actions

Exclusif: Un film de Pixar banni dans 14 pays à cause d’une relation homosexuelle


La productrice Galyn Susman et le réalisateur Angus MacLane posent pour une photo, à leur arrivée à la première britannique du nouvel film des studios d’animation Pixar, «Buzz L’Éclair». Quatorze pays du Moyen-Orient et d’Asie ne proposeront pas le

par Lisa Richwine et Dawn Chmielewski

LOS ANGELES (Reuters) — Quatorze pays du Moyen-Orient et d’Asie ne proposeront pas le nouvel film des studios d’animation Pixar, «Buzz L’Éclair», dont la sortie au cinéma est prévue cette semaine, a-t-on appris lundi d’une source au fait de la question.

Les Emirats arabes unis ont annoncé l’interdiction du long-métrage d’animation à cause d’une relation homosexuelle contrevenant aux normes de régulation des médias locaux.

Dans de nombreux pays du Moyen-Orient, l’homosexualité est considérée comme un crime pénal.

Aucun commentaire n’a été obtenu dans l’immédiat auprès des autorités d’autres pays, dont l’Arabie saoudite, l’Egypte, l’Indonésie, la Malaisie et le Liban, sur les raisons pour lesquelles le film ne sera pas proposé dans les cinémas.

«Buzz L’Éclair» met en scène le personnage éponyme de la saga «Toy Story», qu’il précède chronologiquement dans le récit.

Parmi les personnages du long-métrage figure Alicia Hawthorne, proche de Buzz L’Éclair et en couple avec une autre femme, qu’elle épouse. L’une des scènes montre un rapide baiser entre les deux femmes.

Galyn Susman, productrice du film, a dit s’attendre à ce que la Chine interdise elle aussi «Buzz L’Éclair», alors que Pékin a banni par le passé la sortie cinématographique d’oeuvres faisant référence à l’homosexualité.

La sortie de «Buzz L’Éclair» dans les salles obscures est programmée vendredi aux Etats-Unis, puis le 22 juin en France.

(Reportage Lisa Richwine et Dawn Chmielewski, avec Kristian Brunse à Londres; version française Jean Terzian)

Source

Похожие статьи

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован.

Кнопка «Наверх»