Actualités Forex

EUR/USD : L’IPC US achève l’Euro au lendemain de son plongeon post-BCE- Seuils clés

2/2

EURUSD h4

2/2

Investing.com – La paire EUR/USD a connu une fin de semaine fortement baissière, commençant à chuter jeudi face à une BCE moins hawkish que prévue, et accentuant davantage son recul vendredi face à un IPC US qui a coupé court aux anticipations de possible pause dans la hausse des taux de la Fed au mois de septembre.

L’EUR/USD a en effet marqué hier après-midi un creux à 1.0506, au plus bas depuis le 19 mai, alors que la paire avait marqué un pic à 1.0774 la veille.

L’indice des prix à la consommation US a augmenté de 1,0% par rapport à avril, portant le taux d’inflation global annuel à un nouveau sommet en 40 ans de 8,6%. Les analystes s’attendaient à ce que le taux global reste à 8,3%, avec un gain mensuel de seulement 0,7%.

Les chiffres sont «moches», a déclaré Mark Zandi, économiste en chef de Moody’s Analytics, via Twitter (NYSE:TWTR). «Il n’y a rien de bon là-dedans, sauf que ce n’était pas encore plus laid. La famille type doit dépenser environ 450 dollars de plus par mois pour acheter les mêmes biens et services qu’il y a un an.»

Le département du travail a déclaré que la hausse des prix était «généralisée, les indices du logement, de l’essence et de l’alimentation étant les plus grands contributeurs.»

En plus de l’Euro, les actions et les obligations américaines et européennes ont immédiatement chuté suite de cette nouvelle, craignant que la Réserve fédérale ne doive continuer à donner la priorité à la lutte contre l’inflation plus longtemps, même si l’économie ralentit en conséquence.

«La fermeté des loyers suggère que l’année sera longue pour faire baisser l’inflation et que les choix de la Fed deviennent plus difficiles et non plus faciles», a déclaré Julia Coronado, ancienne économiste de la Fed et fondatrice de la société de conseil MacroPolicy Perspectives.

Ceci, couplé à la réunion de la BCE de jeudi au cours de laquelle Lagarde a réfuté l’idée d’une forte hausse des taux de 0.5% pour juillet, augmente les anticipations en termes de divergence de politique monétaire Fed-BCE, au détriment de l’Euro, et au bénéfice du Dollar, faisant chuter l’EUR/USD.

Analyse technique EUR/USD

D’un point de vie graphique, le prochain support est le seuil psychologique de 1.05, avant la zone de 1.0460/75. Ensuite peu de soutiens pourront être repérés avant le creux annuel de 1.0350.

A la hausse, 1.06 et 1.0640 sont les premières résistances à prendre en compte.

Source

Похожие статьи

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован.

Кнопка «Наверх»